Pour ceux qui aurait trouvé avec Costaloc une locations de vacances à Marbella vous trouverez ci dessous quelques informations de type général à propose de Marbella.
Informations touristiques : Office du tourisme Tél. 952 774 693 ; Fax : 952 774 693

Marbella est une ville située en Andalousie au coeur de la Costa del Sol occidentale, entre les versants de la Sierra Blanca et le littoral. Le centre-ville se trouve à 56 kilomètres de la capitale de la province de Malaga.
L'exceptionnelle silhouette de la Sierra Blanca, visible de n'importe quel endroit de la ville, est l'accident géographique qui définit le mieux ce territoire, particulièrement montagneux au Nord, avec des altitudes qui dépassent les 1000 mètres.
Mais bien que les grandes urbanisations aient progressé vers des espaces éloignés de la frange littorale, et malgré l'aptitude douteuse en relation avec le paysage environnant de certaines accumulations de bétons autour de Marbella, il reste encore un tout petit peu de place pour les chênes-liège, les pinèdes et quelques oliviers à proximité des parcours de golf (il y en a 14 sur la commune)
Deuxième ville de la province de Malaga en terme de population, Marbella fut d'abord habitée au Paléolithique, comme le démontrent les armes et les outils retrouvés à Coto Correa, dans la région de Las Chapas, et dans la grotte de Pecho Redondo (Néolithique), dans les contreforts au sud de la Sierra Blanca.
En revanche, l'occupation romaine laissa d'importantes empreintes, comme la cité de Rio Verde, les thermes de Guadalmina et divers matériaux retrouvés dans la veille ville. Des études n'écartent pas la possibilité que la ville correspondant à Marbella aujourd'hui, fut fondée par les Romains, et certains vont mê;me jusqu'à dire qu'il pourrait s'agir de la célèbre Salduba ibérique dont parlent Pline et Ptolémée.
A partir de l'invasion musulmane, la ville est dominée par plusieurs dynasties jusqu'à l'arrivée au pouvoir des Benimerines (1274) avant de passer plus tard, comme toute la région, sous le contrôle du royaume de Grenade. Les Rois Catholiques vont s'en emparer en 1485. Déjà au XVIe siècle, la ville subit d'importants changements urbains, suite à la démolition d'une partie de la Médina ou de la vieille ville pour bâtir une place centrale, l'actuelle plaza de los Naranjos et une rue pour relier ce nouvel espace urbain à la mer. La ville fut nommée de plusieurs façons au cours des siècles, d'abord Barbesula à l'époque romaine, puis Barbella à l'époque musulmane. Ce sont les chrétiens qui, en s'inspirant de Barbella, la nommèrent finalement Marbella.
Etant donné la physionomie actuelle de la ville, il est difficile d'imaginer qu'au XIXe Marbella était l'une des régions espagnoles où; l'industrie minière était la plus développée, avec l'installation de hauts fourneaux pour fondre le fer qui était extrait des mines de la Sierra Blanca. En l'espace d'un siècle, la ville passa de ville industrielle à ville touristique de premier ordre au niveau mondial.
De nombreuses Photos sur Marbella sur ces pages.

A voir - Marbella

Le visiteur peu informé sera probablement surpris de découvrir que Marbella, malgé la forte concentration de champs de golf, la plus importante d'Espagne et sans doute d'Europe et malgré la présence d'hôtels de luxe, de ports de plaisance, de magnifiques golfs, pensez à réserver vos Vacances de Golf sur la Costa del sol avec Costaloc, de restaurants et d'établissements très sophistiqués, d'un casino et d'excellentes plages réparties sur 20 kilomètres de littoral, compte un patrimoine historique et artistique très intéressant.

  • Découverte en 1961, la ville romaine de Rio Verde, à environ cinq kilomètres du centre-ville, fut bâtie entre le Ier et le IIe siècle ap. J.C. Apparemment, elle aurait fait partie d'une communauté urbaine de six hectares qui pourrait coincider avec l'ancienne Cilniana. -
  • A Linda Vista, à côté de San Pedro de Alcantara, se trouve la basilique paléochrétienne de Vega del Mar, un gisement découvert en 1915 dont les fouilles ont également permis de mettre à jour une nécropole contenant plus de 180 tombeaux.
  • A côté de l'arc d'entrée de San Pedro de Alcantara se trouvent les thermes ou bains romains de Guadalmina datant des II-IIIe siècles ap.J.C. La construction fut réalisée autour d'un patio octogonal avec au centre un étang, entouré de sept habitacles également de forme octogonale et reliés entre eux.
  • L'église de la Encarnacion fut érigée en 1618 et il faut remarquer la très belle façade baroque réalisée en pierre rouge. La nef centrale (il y en a trois) s'achève sur un chevet semi-circulaire recouvert par une voûte. Le retable, également de style baroque, est consacré à l'image de Saint Barnabé, patron de la ville.
  • De la forteresse arabe, intégrée dans la bâtisse, on conserve une partie des murailles et une tour en très bon état.
  • Les styles Renaissance, gothique et mudéjar s'harmonisent à l'hôpital de San Juan de Dios, construit au XVIe siècle. La partie inférieure de la façade, en pierre, contraste avec le clocher, qui, dans le respect des coutumes populaires de chauler les murs, est blanchi à la chaux.
  • Toujours du XVIe siècle, l'hôpital Bazan a la particularité d'avoir été construit sur trois maisons arabes, d'où la symétrie de ses salles.
  • La Casa del Corregidor (ou maison de l'ancien magistrat) date de 1552. Sur sa noble façade en pierre ressort un mirador à trois arcs dans lequel, une fois de plus, se côtoient les styles influents de l'époque. Renaissance, gothique et mudéjar, en plus de certains blasons.
  • L'ermitage du Santo Cristo de la Vera Cruz, datant du XVIe siècle et réformée au XVIIIe, et l'église du Santo Cristo (XV-XVIe siècles est l'un des édifices les plus anciens de Marbella), dans le Barrio Alto, sont deux exemples intéressants de l'architecture religieuse de la ville.
  • L'écomusée Museo Cortijo de Miraflores (C/Luis Morales y Marin, s/n. Tél : 952 902 714).
  • Le curieux musée des Arts mécaniques (C/El Ingenio de la Morena, s/n. Tél : 952 786 968)
  • Le Museo del Ralli (C/Urbanizacion Coral Beach, 5. Tél : 952 857 923) rassemble des oeuvres d'artistes latino-américains, surtout des contemporains
  • Le musée du Bonsai; (Avda. Dr. Maiz, s/n. Tél : 952-862-926) est l'un des musées les plus complets d'Europe en matière de bonsaï.
  • Inauguré en 1992, le Musée de la gravure contemporaine espagnole (C/Hospital Bazan, s/n. Tél : 952 765 741) occupe aujourd'hui une place importante dans le domaine culturel espagnol.

Gallerie Images. Marbella.

  • marbella Costa del Sol
  • marbella Costa del Sol
  • marbella Costa del Sol
  • marbella Costa del Sol
  • marbella Costa del Sol
  • marbella Costa del Sol
  • marbella Costa del Sol
  • marbella Costa del Sol
  • marbella Costa del Sol
  • marbella Costa del Sol
  • marbella Costa del Sol
  • marbella Costa del Sol
  • marbella Costa del Sol
  • marbella Costa del Sol
  • marbella Costa del Sol
  • marbella Costa del Sol
  • marbella Costa del Sol
  • marbella Costa del Sol
  • marbella Costa del Sol
  • marbella Costa del Sol
  • marbella Costa del Sol
  • marbella Costa del Sol
  • marbella Costa del Sol
  • marbella Costa del Sol
  • marbella Costa del Sol
  • marbella Costa del Sol
  • marbella Costa del Sol
  • marbella Costa del Sol
  • marbella Costa del Sol
  • marbella Costa del Sol
  • marbella Costa del Sol
  • marbella Costa del Sol
  • marbella Costa del Sol
  • marbella Costa del Sol
  • marbella Costa del Sol
  • marbella Costa del Sol