La Costa del Sol et le Rolling Stones.
Culture  |  Lun - Juillet 22, 2013 6:04 pm  |  Nombre de vues: 1667  |  A+ | a-
La Costa del Sol retient sous le sable de son littoral des dizaines d''histoires dignes de faire la lumière sur les biographies de ses visiteurs célèbres. Si un jour Lennon a flirté avec l'ambiance gay deTorremolinos, de la main de son manager Brian Epstein, d'autres rockers comme les Rolling Stones ont également laissé trace de leur passage dans le Sud de l'Espagne.
Dans ce cas, on parle de ses plages dépourvues de visiteurs en tongs et chaussettes, à la fin de Février 1967. Le guitariste Brian Jones et sa petite amie, Anita Pallenberg spécailiste en design, avec Keith Richards en invité diabolique, avaient décidé de se rendre à Marbella avant de passer le détroit pour se rendre à Tanger, dans une des pauses du groupe, histoire de se relaxer entre des période endiablées d'enregistrements en Angleterre.
Les trois personages avaient prévu de conduire une Bentley de Paris jusqu'à la Costa del Sol, que Brian Jones et sa fiancée avaient visité l'été précédent, ce sera pour Brian Jones son dernier divertissement avec un des membre des Rolling Stones avant de quitter le groupe pour divergences personnelles. Son comportement dissolu et son penchant pour faire la fête l'amena a quitter le groupe,et peu de temps après il fut retrouvé mort dans des circonstances mystérieuses en 1969.
Eh bien, le plan de déplacement des trois commence avec des changements, comme Jones santé défaillante l'oblige à rester alité dans un hôpital de Toulouse, un fait qui ne ralentit pas Keith Richards, sur le point de devenir Satanic Majesty, qui pris le volant et a continué le voyage avec la fiancée d'un autre vers de sud de l'Espagne. L'infidélité fut consommée de manière immédiate.
Richards lui-même dit dans son livre (excellent para ailleurs) Life,: Au cours de ce voyage, Brian n'a pas arrêté de se plaindre ou de pleurer, insistant sur le fait qu'il ne pouvait pas respirer Personne ne le prenait au sérieux, il était vrai qu'il avait de l'asthme, mais aussi était hypocondriaque. La vérité est qu'il lui a é´té diagnostiqué une pneumonie, mais avce lui on ne savait jamais ce qui était réel et ce qui ne l'était pas (...) Et nous l'avons laissé à Toulouse "
Ce fût le moment où Keith Richard se rapproche d'Anita et sa passion grandi à tel point qu'ils sont restés dans Marbella jusqu'au 4 Mars. Ils passèrent ensuite vers Tanger avec Jagger et Anita Pallenberg allait essayer de regagner l'amour de Brian au pied de son lit d'hôpital, sans succès. Keith raconte, :Je me souviens encore de l'odeur des orangers à Valence. Quand vous êtes avec Anita pour la première fois on n'ouble poas ce genre de détails. Cela allait se refléter un peu plus tard porter dans les tabloïds britanniques, à la recherche de toutes les exentricités du groupe dans ces années-là.
L'événement est présenté comme le début de la crise qui allait amener Brian Jones à quitter le groupe, au tout début de l'enregistrement d'un des albums les plus célèbres du groupe Their Satanic Majesties,  mais les Rolling Stones n'allaient selon certaines critiques, jamais un retrouvé un musicien polyvalent et fondateur comme lui.
Loin d'enfiler le costume de la victime, Brian Jones a récupéré rapidement il se trouve une nouvelle épouse, Suki Poitier, et revient à Marbella ou il a passé des vacances du 24 Juillet à 9 août. Son visage polyédrique bon enfant n'avait rien à voir avec sa vraie nature rocker gênant qui passa par le commissariat de police de Torremolinos, un an plus tôt, lorsque sa relation avec Pallenberg était tortueuse et malsaine. Même Anita s'est retrouvé dans une de ces folles nuits derrière les barreaux, pour pour le vol d'une voiture à la porte d'une discothèque.
Top


RSS feed