La Marbella de Parlade
Culture  |  Lun - Janvier 26, 2015 11:57 am  |  Nombre de vues: 1475  |  A+ | a-
Pour tous ceux qui viendront dans une de nos locations à Marbella, notez qu'un personnage emblématique de Marbella nous a quitté. Jaime Parladé, plus qu'un décorateur prestigieuse, faisait partie d'un groupe de personnes qui ont contribué a faire de Marbella ce qu'elle est aujourd'hui sans recourir à aucun artifice. Il était concentré sur son travail avec beaucoup de professionnalisme, ce qui l'a amené à décorer les maisons des personnages les plus important de la ville: musiciens, écrivains, politiciens, acteurs et grandes fortunes exigeait sa présence pour imposer son cachet esthétique particulier à leurs propriétés.
Il était lui-même un entrepreneur et un pionnier, l'ouverture de la La Fonda sur la Plaza del Santo Cristo, a marqué tendance. C'était devenu un lieu de rencontre pour les intellectuels, les artistes, les aristocrates et les aventuriers, ce qui signifiait la renaissance de cette zone de la vieille ville pour laquelle Parlade avait une prédilection particulière. Certains disent qu'il a fermé La Fonda et vendu l'immeuble à Horcher parce que la présence régulière d'amis à l'hôtel lui avait supposé une accumulation de factures impayées à laquelle il était impossible de faire face, ce qui démontre, en premier lieu, sa générosité et d'autre part, la présence de nombreux profiteurs.
Jaime Parlade a par la suite ouvert La Tartana, un magasin d'antiquités et décoré la paroisse de l'Incarnation en face du café Marbella.
Au début des années soixante de fréquentes réunions avaient lieu auxquelles assistaient Jaime Paralade, Ana Pombo, Edgard Neville, Pepe Carleton, Cesar González Ruano, Luis Escobar, Jean Cocteau, Victor de la Serna et même Paul Bowles et même Truman Capote.
Parlade était un aristocrate, il était marquis de Apezteguia, mais son éducation ne l'empêchait pas d'être un personnage qui s'entendait avec tout le monde. Après Marbella est devenue ce qu'elle est aujourd'hui, tout a changé mais il ne faut pas oublier dans le même temps la perte de l'un des personnage important qui a fait de Marbella ce qu'elle est aujourd'hui.
Top


RSS feed