La Crise du secteur Immobilier sur la Costa del Sol
Tourisme  |  Mar - Avril 24, 2012 8:34 pm  |  Nombre de vues: 1722  |  A+ | a-
Selon les chiffres fournis hier par le Collège des architectes, la profondeur de la crise se reflète dans le fait que seulement 41 des 101 municipalités de la province de Málaga ont approuvé un projet dans les trois premiers mois de 2012, ou encore, que 60 municipalités n'ont enregistré aucun projet au premier trimestre. Málaga, avec 24 projets, Benalmadena et Marbella avec 26 à 17 ans sont les leaders, mais avec des chiffres très pauvres par rapport à d'autres années, quand sur la Costa del Sol on notait près de 500 projets de chaque trimestre. Cette activité, qui était la plus puissante du tourisme d'affaires à Malaga pendant les années 2002-2007, est réduite à néant, secoué par une crise économique qui a paralysé presque entièrement les ventes de maisons.
Avec le début triste du premier trimestre, la projection pour le résultat annuel ne dépasse pas les 650 approbations habitations à Malaga.
L'Association des constructeurs et des promoteurs à Malaga (ACP) indique que tant que le stock énorme accumulé de logement construits en non vendu est présent, entre 20.000 et 45.000 unités, il serait ridicule de penser à de nouveaux projets. On doit également prendre en compte 40.000 logements terminés en leur temps et dont l'avancement, reste au point mort, les promoteurs ou les banques attendant pour décider le meilleur moment pour les mettre sur le marché. Les stocks descendent lentement, et les optimistes pensent que la plus grande partie du stock non encore sur le marché le sera au début de 2013, il serait alors moment de prévoir de nouveaux projets.
Les statistiques de l'Ordre des Architectes aussi se référerent également au nombre de logements terminés chaque trimestre à Malaga. Depuis le 1er Janvier 2012 on en compte 766, un nombre qui est également en baisse de 60% par rapport aux années précédentes. Cela semble indiquer que les constructeurs ne sont pas la pour la labeur de terminer l'en cours avec une demande qui reste clairement très faible, avec des chiffres de chômage effrayants et des faibles perspectives d'emploi. Le pire, étant ce manque d'activité maintient de nombreux travailleurs du secteur de la construction au chômage. Ce dernier chiffre, connu hier, parlait de plus de 45 000 chômeurs du secteur à Malaga. Logique si l'on se souvient que l'industrie emplyoait plus de 100.000 personnes.
Top


RSS feed